Savoir choisir les matériaux nécessaires à l’éco construction n’est pas si facile qu’il y parait. Vous ne trouverez pas de liste parfaite rassemblant tous les matériaux écologiques correspondant à votre projet. Les critères en terme d’écologie sont trop nombreux et les prix pratiqués nous orientent généralement vers des produits moins intéressants.

Un matériau de construction écologique et durable doit:

  • Provenir d’une ressource renouvelable ou inépuisable
  • Avoir un impact environnemental très faible
  • Etre performant
  • Etre sain et confortable pour l’homme

Les ressources

On associe souvent les matériaux écologiques aux matériaux naturels. Mais finalement tous les matériaux de construction proviennent de matières premières naturelles qui ont été plus ou moins transformées. Il faut donc se demander si cette ressource naturelle est renouvelable à l’échelle humaine. Faisons aussi attention aux ressources qui semblent inépuisables, avec la surexploitation de l’homme celles-ci peuvent vite se retrouver à court ou bien extrêmement chère à exploiter. Nous nous tournons donc naturellement vers des produits bio-sourcés provenant d’une filière d’agroforesterie pensée pour le long terme ou bien des produits inertes tels que la terre ou la pierre.

L’impact environnemental

L’impact environnemental des matériaux de construction englobe en réalité les autres critères de ce chapitre. Nous allons parler ici plus particulièrement de la consommation d’énergie et des rejets dans l’environnement.

La consommation d’énergie correspond à l’énergie grise (énergie nécessaire à la fabrication du matériau), à l’énergie d’utilisation (pour sa mise en oeuvre et l’entretien) et à l’énergie nécessaire au recyclage. Si la matière première est faiblement transformée avant d’être utilisée comme matériau de construction, son énergie grise sera faible. Les ressources et leurs transformations doivent se situer localement pour limiter les dépenses d’énergie liées au transport de ces matériaux. La durabilité est un aspect important à prendre en compte ici car plus le cycle de vie est long et meilleur sera le « retour sur investissement » énergétique. C’est le cas pour des briques de terre comprimée par exemple.

Les rejets à éviter sont principalement les gaz à effet de serre et tous les polluants. Les matériaux les moins transformés sont souvent les plus sobres en terme de rejets. Les produits bio-sourcés ont l’avantage de posséder un bilan CO2 très faible car leur cycle de vie est similaire à celui d’un arbre sur pied par exemple (piégeant le carbone en grandissant et le libérant en fin de vie). De plus l’utilisation du bois dans la construction permet faire durer ce cycle, on piège le carbone bien plus longtemps, on parle de puits de carbone.

La performance

Un matériau d’origine naturel possédant un impact environnemental faible ne servira pas à grand chose s’il n’est pas performant! En effet il faudra multiplier les quantités ou ajouter d’autres systèmes ou matériaux pour le compléter dans sa tache, on perd donc tout l’intérêt du matériau écologique. La performance est nécessaire mais elle doit aussi être correctement adaptée à la situation. Par exemple le choix d’un isolant sera différent selon son utilisation, on ne va pas parler seulement de résistance thermique: en toiture on cherchera aussi la légèreté et la résistance à l’humidité, en dalle plutôt la densité.

La santé et le confort

N’oublions pas que nous parlons de matériaux de construction, il faut donc que ceux-ci améliorent aussi  le confort de l’habitant et ne détériore pas leur santé. On va penser aux différents liants et adjuvants utilisés dans les différents produits mais aussi aux pollutions électromagnétiques. Ces pollutions sont trop fortement présentes dans les logements actuels et sont pourtant évitables lors du choix des matériaux de construction. La notion de confort est plus complexe à appréhender puisque les gens ne sont pas sensibles de la même façon, on va parler de confort visuel (esthétisme), confort thermique, confort olfactif etc.

Choix d’un matériau écologique

Nous allons simuler ici le choix d’un matériau de construction écologique et durable pour la structure d’un projet de maison individuelle. Nous pouvons essayer de noter les différentes solutions proposées avec les critères énoncés plus haut.

Béton plein

Ressource renouvelable

75%

Faible impact environnemental

50%

Performance

100%

Confort et santé

50%

Agglo béton

Ressource renouvelable

50%

Faible impact environnemental

75%

Performance

100%

Confort et santé

50%

Ossature bois

Ressource renouvelable

100%

Faible impact environnemental

100%

Performance

100%

Confort et santé

100%

Ossature métallique

Ressource renouvelable

25%

Faible impact environnemental

25%

Performance

100%

Confort et santé

50%